Le Pentagone investit dans les textiles intelligents

les textiles intelligents

 

WASHINGTON – Le Pentagone investit dans les textiles intelligents, avec l’ambition de disposer un jour d’applications telle que des uniformes détecteurs de menace chimique ou des tentes produisant et stockant l’électricité.

Le ministère de la Défense américain a annoncé vendredi un programme conjoint d’investissement dans ces techniques de 317 millions de dollars, dont 75 millions de dollars de fonds publics, avec un consortium d’universités mené par le prestigieux MIT et d’entreprises industrielles.

Il s’agit de parvenir à mettre dans les fibres et les fils « des circuits intégrés, des lumières LED, des cellules solaires, et d’autres capacités qui peuvent voir, entendre, sentir, communiquer, stocker de l’énergie, changer de couleur.. » a expliqué le Pentagone.

« Des capteurs ultra-légers intégrés dans le nylon des parachutes pourront détecter les petites déchirures qui pourraient s’agrandir en vol, mettant en danger les parachutistes », a expliqué le secrétaire à la Défense Ashton Carter, en annonçant le programme au MIT.

Le programme associera des industriels comme Bose (équipement sonore), Intel (puces informatiques) ou FibeRio (fabricant de nano-fibres) avec des spécialistes du textile comme Warwick Mills, Buhler Yarns, et New Balance, selon la Maison Blanche.

Il s’agit du huitième programme industriel public/privé lancé par l’administration Obama, dont six confiés au Pentagone, selon la Maison Blanche et le Pentagone.

La Maison Blanche veut créer un réseau national pour l’innovation industrielle à travers le pays, comptant une quinzaine de programmes tels que celui-ci.

L’administration fédérale a investi au total près de 600 millions de dollars dans ces projets, auxquels viennent s’ajouter 1,2 millions de dollars d’investissements privés.

 

source: Intel corporation